Browne, Rachel

 Rachel Browne, danseuse, chorégraphe, professeure (Ray Minkoff à Philadelphie, Pennsylvanie, 6 nov. 1934 - Ottawa, 9 juin 2012). Browne fonde les WINNIPEG'S CONTEMPORARY DANCERS (1964) et l'école qui lui est associée, la School for Contemporary Dancers (1972). Ses premières leçons de danse sont en ballet. Après son secondaire, elle déménage à New York pour étudier avec plusieurs professeurs dont Robert Joffrey, Edward Caton et Benjamin Harkarvy. Ce dernier devient son protecteur et, lorsqu'il est nommé directeur artistique du ROYAL WINNIPEG BALLET en 1957, elle l'accompagne.

Browne danse avec le RWB de 1957 jusqu'en 1961, alors qu'elle abandonne sa carrière de ballerine pour veiller sur sa jeune famille. Bientôt, elle commence à enseigner le ballet à l'école de ballet Lhotka et à créer des chorégraphies. Sa première chorégraphie, Odetta's Songs and Dances (1964), marque le passage d'une sensibilité classique formelle à une sensibilité moderne et primitive.

Guidée par son désir de danser et de créer des chorégraphies, Browne lance une troupe de danse en 1964, les Contemporary Dancers. En quelques années, la troupe se taille une place importante dans le milieu artistique de Winnipeg. Browne se rend à New York chaque année pour étudier les techniques de Limón et de Graham et alimenter le répertoire de sa jeune compagnie. Au cours des premières années de la troupe, Browne doit concilier sa propre envie de danser avec ses autres tâches : créer des chorégraphies, enseigner, organiser des collectes de fonds et gérer la compagnie.

Tout au long des années 1970, Browne travaille à consolider la réussite des Contemporary Dancers qui, déjà en 1970, est une compagnie tout à fait professionnelle bénéficiant de subventions du Conseil des arts du Canada. En plus d'exécuter des œuvres de chorégraphes américains bien connus comme Cliff Keuter, James Waring et Dan Wagoner, la compagnie devient, sous la direction de Browne, un important centre de diffusion des œuvres de nouveaux chorégraphes canadiens dont Anna Blewchamp, Judith MARCUSE, Jennifer MASCALL, Paula Ravitz et Linda Rabin. Au moyen d'ateliers, Browne incite les membres de la compagnie à créer des danses. Certains chorégraphes importants en sont issus, entre autres Conrad Alexandrowicz, Stephanie Ballard, Ruth Cansfield, Gaile Petursson-Hiley et Tedd Robinson. Tout au long de cette période, Browne crée des chorégraphies pour la compagnie à raison d'environ une danse par année. On retient de cette période les œuvres The Woman I Am (1975), créée avec le musicien Paul Horn et la poésie de Dorothy LIVESAY, et Interiors (1976).

Au début de 1983, Browne quitte son poste de directrice artistique des Contemporary Dancers, mais y garde tout de même des responsabilités à cause d'imbroglios avec les directeurs successifs. Elle est tantôt professeure, tantôt conseillère ou responsable de la recherche de fonds. Reconnue directrice artistique fondatrice, elle maintient un rapport cordial et dynamique avec la compagnie et l'école en tant que chorégraphe, conseillère et membre du conseil d'administration.

Au milieu des années 1980, Browne amorce une nouvelle carrière comme chorégraphe indépendante, artiste et professeure. Son art s'est considérablement transformé et se distingue dorénavant par ses discrets échos féministes. Parmi les œuvres importantes de création récente, soulignons Mouvement (1992), Toward Light (1995) et une pièce en cours, appelée Edgelit (1996), qu'elle crée avec la compositrice Ann Southam. Notons parmi les œuvres les plus récentes de Browne, le duo intergénérationnel Flowering (2005) et Variations on Serenity (2006) dont la musique est de Southam. Active grâce à son projet en cours, Older Women Dance, Browne demeure fascinée par la création en danse. Elle enseigne et sert de modèle à de nombreux jeunes danseurs.

En 1995, Browne reçoit le prix Jean A. Chalmers qui récompense la créativité en danse. En hommage à ses nombreuses réussites en qualité de danseuse de ballet, danseuse moderne, professeure, chorégraphe honorée d'une œuvre importante, directrice artistique et fondatrice des Contemporary Dancers en 1964 et de la School of Contemporary Dancers en 1972, on lui décerne l'ORDRE DU CANADA en 1997. Sa biographie, Dancing Toward the Light de Carol Anderson, est publiée en 1999. Browne est récipiendaire du prix Jacqueline Lemieux du Conseil des arts du Canada (2000) et du Manitoba Arts Council Great-West Life Lifetime Achievement Award (2001).