Brooke, Frances

 Frances Brooke, née Moore, romancière, dramaturge, essayiste (baptisée à Claypole, Angl., 24 janv. 1724 -- Sleaford, Angl., 23 janv. 1789). À Londres, Frances Moore fréquente les cercles littéraires et dramatiques. Elle publie une revue hebdomadaire, The Old Maid (nov. 1755 à juil. 1756) et une tragédie, Virginia, en 1756. Elle se tourne vers la fiction et, en 1760, traduit un roman sentimental. Trois ans plus tard, elle publie son propre roman du genre, The History of Lady Julia Mandeville. Cette année-là, elle s'embarque pour Québec, où son époux, le révérend John Brooke, occupe le poste de chapelain militaire.

À Québec, elle écrit un ouvrage qui peut être considéré comme le premier roman canadien, The History of Emily Montague (1769), dont elle enrichit la trame en décrivant les paysages et le climat, le cours des événements et les habitants de la nouvelle colonie. De retour en Angleterre en 1768, elle poursuit sa carrière littéraire, traduisant deux ouvrages français et rédigeant plusieurs romans. À partir de 1773, en compagnie de la tragédienne Mary Ann Yates, elle dirige l'Opera House et connaît enfin le succès sur la scène théâtrale avec sa tragédie The Siege of Sinope (1781) et deux opéras comiques, Rosina (1783) et Marian (1788).