Brant, Mary

Mary Brant, ou Konwatsi'tsiaiénni, ce qui signifie « quelqu'un lui prête une fleur », Mohawk (vers 1736 -- Kingston, 16 avril 1796). Mieux connue sous le nom de Molly Brant, Mary est l'une des plus importantes femmes de l'histoire autochtone d'Amérique du Nord. Chef dans la société matrilinéaire des Six-Nations, elle est très influente et jouit alors d'un statut bien plus important que celui de son célèbre jeune frère, Joseph BRANT. Les Autochtones la consultent sur tous les sujets d'importance. Elle doit également son pouvoir à sa relation avec sir William JOHNSON, premier surintendant des Indiens de l'Amérique du Nord britannique, que les Autochtones des Six-Nations honorent en tant que bon ami et conseiller.

À la fin de son adolescence, Molly devient la conjointe de Johnson. Séduisante et intelligente, cette femme s'occupe de son foyer avec beaucoup d'habileté et gère le domaine de Johnson dans la Mohawk Valley (état de New York) lors des fréquentes absences de son mari. Après le décès de celui-ci en 1774, Molly et son frère demeurent de fervents LOYALISTES. Molly rend d'immenses services à la Couronne en encouragent les Six-Nations à conserver leur alliance avec l'Angleterre. À la fin de la guerre, elle s'installe à Cataraqui (aujourd'hui Kingston, en Ontario).