Boutal, Pauline

 Pauline Boutal, née Le Goff, peintre, illustratrice de mode, créatrice de costumes, scénographe et metteure en scène (Lanhouarneau, Bretagne, 8 sept. 1894 - Saint- Boniface, Man., 30 avril 1992).

Pauline Boutal quitte la Bretagne avec sa famille qui s'installe au Manitoba en 1907. Elle étudie les arts au Winnipeg Art Club de 1911 à 1914 et, après un bref séjour en France, travaille comme illustratrice de mode féminine pour le catalogue Eaton à la firme de dessin publicitaire Bridgens of Winnipeg Ltd. Elle fréquente la Winnipeg School of Art, où elle est l'élève de Lionel Lemoine FITZGERALD et de Franz JOHNSTON.

Elle étudiera également à Provincetown (Rhode Island) avec George E. Browne et Henry Hensche, à Paris avec André Lhote, et à l'Académie de la Grande Chaumière sous la direction de Charles Picart-Ledoux. De 1932 à 1975, elle expose chaque année à la Société des artistes du Manitoba (Manitoba Society of Artists), et la Winnipeg Art Gallery intègre ses oeuvres à diverses expositions de groupe. Le Centre culturel franco-manitobain l'accueille pour quatre expositions solo, la première étant tenue lors de l'inauguration du Centre en 1974, deux autres en 1975 et en 1982, et la dernière un mois avant sa mort en 1992.

Pauline Boutal est réputée pour ses portraits à l'huile de personnalités locales, ses portraits officiels et ses portraits d'enfants au pastel, ainsi que pour ses représentations de bâtiments historiques et de paysages, notamment ses scènes urbaines du Manitoba. Son oeuvre se caractérise par la fermeté de son coup de crayon, une attention particulière portée à la lumière et un habile mélange des couleurs appliquées généreusement et régulièrement au couteau à palette.

Elle se distingue par sa capacité à livrer une représentation fidèle de son sujet en quelques lignes simples, en particulier dans ses dessins de costumes de théâtre. Ses dessins gestuels et vivants d'acteurs en costume sont uniques puisqu'elle est à la fois créatrice de costumes et directrice de théâtre. Ses esquisses illustrent sa perception des personnages dans leur rôle.

Le théâtre occupe une place importante dans la vie de Pauline Boutal. Elle a été acclamée au niveau national pour sa contribution au CERCLE MOLIÈRE en tant qu'actrice (1926-1941), créatrice de costumes et scénographe (1933-1976) et directrice artistique (1941-1968). Elle a aussi conçu décors et costumes pour le Winnipeg Little Theatre et le ROYAL WINNIPEG BALLET.

Membre à vie du Cercle Molière, la grande dame du Cercle se consacre à la promotion de l'excellence du théâtre français dans la communauté franco-manitobaine. Elle met en scène plus de vingt pièces, dont trois de Molière. Avec son mari, Arthur Boutal, directeur du Cercle Molière de 1928 à 1941, elle emmène le Cercle en tournée dans tout le Canada, y compris dans de nombreuses communautés franco-manitobaines. Ils présentent régulièrement la troupe au FESTIVAL NATIONAL D'ART DRAMATIQUE, où elle remporte trois fois le prix du meilleur acteur et, en 1938, le prix Lady Tweedsmuir pour la meilleure interprétation féminine individuelle. Sous sa direction, le Cercle reçoit aussi de nombreux prix aux compétitions régionales et finales du festival, où elle-même se voit décerner, à deux reprises, celui du meilleur metteur en scène.

En reconnaissance de son dévouement au Cercle Molière, le Centre culturel franco-manitobain a nommé officiellement son théâtre la Salle Pauline-Boutal (1975).

Sa contribution au théâtre canadien lui a valu de nombreuses récompenses : les Palmes académiques françaises (1939), le Prix d'art dramatique du Canada (1950), l'Ordre du mérite de la culture française (1971), l'ORDRE DU CANADA (1973), un doctorat honorifique de l' UNIVERSITÉ DU MANITOBA (1978) et l'Ordre des francophones d'Amérique (1981).