Péninsule de Boothia

La péninsule de Boothia, d'une superficie de 32 300 km2, est la pointe le plus au nord du continent de l'Amérique du Nord. Elle avance vers le nord dans l'archipel Arctique sur une distance d'environ 250 km et elle est séparée de l'île Somerset par le détroit de Bellot, large de 2 km seulement. Elle est reliée au continent par une langue de terre étroite presque coupée par deux anses profondes et une chaîne de grands lacs. L'île de Baffin se trouve à l'est, en face du golfe de Boothia. L'île Prince-de-Galles est située au nord-ouest, face au détroit de Franklin. La péninsule, déserte et sans arbres, est formée d'une crête centrale de roche précambrienne entourée de basses-terres de calcaire horizontalement stratifié.

Découverte en 1829 par John Ross, elle porte le nom de Felix Booth, un distillateur qui a financé l'expédition. Emprisonné par les glaces pendant trois hivers, Ross doit abandonner son navire, le Victory, et s'en retourner à pied. Son neveu, James C. Ross, confirme plus tard que Boothia est une péninsule, et il découvre le pole magnétique nord du côté Ouest de la péninsule. (Le pôle s'est depuis déplacé vers le nord.)

Roald Amundsen parcourt la côte Ouest en traîneau en 1904, et H.A. Larsen passe l'hiver à Pasley Bay, en 1940-1942, lors de son voyage fructueux par le passage du Nord-Ouest au cours duquel il fait le tour de la péninsule en traîneau. Il existe seulement une communauté sur la péninsule, le hameau de Taloyoak, situé sur l'isthme.