Blum, Martha

Martha Blum, écrivaine (Czernowitz, Autriche, le 30 juin 1913 - Saskatoon, Saskatchewan, 12 décembre 2007). Martha Blum grandit à Czernowitz, qui faisait partie de l'Autriche au moment de sa naissance, mais qui a été cédée à la Roumanie à la fin de la PREMIÈRE GUERRE MONDIALE. Elle fait ses études universitaires en pharmacie, en linguistique et en musique à Prague, Strasbourg, Bucarest et Paris. Au début des années 1940, au moment de l'invasion de son pays par l'Allemagne, elle est envoyée dans un camp de travail. En 1951, elle émigre au Canada et s'installe à Saskatoon, en 1954, où elle travaille comme pharmacienne et professeure de chant et est membre active de la communauté artistique de Saskatoon.

À 86 ans, Blum publie son premier roman, The Walnut Tree (1999), basé sur les événements traumatisants qu'elle a vécus. Elle y raconte les expériences d'une jeune Juive ukrainienne du nom de Süssel durant la DEUXIÈME GUERRE MONDIALE et de sa vie plus tard au Canada. Le livre lui vaut le Saskatchewan Book Award et le Brenda MacDonald Riches First Book Award. Children of Paper (2003) est un recueil de nouvelles qui ont une relation d'une à l'autre et dont l'action se passe dans le village juif fictif de Suczorno, en Ukraine, au début du XXe siècle. La culture musicale et mystique de la petite communauté y est célébrée mais aussi pleurée, car elle est mise en péril par les forces ennemies du nouveau pays.

The Apothecary (2006), son deuxième roman, poursuit l'histoire des personnages présentés dans The Walnut Tree. Elle y dépeint l'Ukraine du temps de la guerre ainsi que Vienne de l'après-guerre du point de vue de Felix, le frère de Süssel, qui, comme elle et les autres personnages de cette histoire, est hanté par les choses qu'il a vues - et faites - pendant la guerre.

En 1998, elle reçoit un prix remis exclusivement aux survivants de l'holocauste pour leur contribution artistique au Canada. En 2006, l'Université de la Saskatchewan lui décerne un doctorat honorifique.