Black, Martha Louise

Martha Louise Black, née Munger, naturaliste (Chicago, Illinois, 24 févr. 1866 -- Whitehorse, Yn., 1 nov. 1957). Derrière son allure distinguée se cache une femme extrêmement tenace. En 1898, elle quitte la vie mondaine de Chicago et participe à la RUÉE VERS L'OR DU KLONDIKE. Elle est fascinée par le Nord et y retourne en 1901 pour ouvrir une entreprise d'usinage afin de subvenir aux besoins de ses trois garçons issus d'un premier mariage. En 1904, elle épouse George BLACK et devient instantanément une Conservatrice canadienne loyale.

Quand son mari est nommé commissaire du Yukon (1912-18), Martha occupe la fonction de première dame. Elle accompagne Black en Angleterre durant la Première Guerre mondiale. Elle y reçoit l'Ordre de l'Empire britannique pour son aide aux militaires du Yukon et devient membre de la Royal Geographical Society pour ses travaux sur la flore du Yukon. En 1935, comme George Black est incapable de défendre son siège aux Communes, Martha décide alors de se présenter. À l'âge de 70 ans, elle mène, souvent à pied, une campagne dans la vaste circonscription du Yukon et devient la deuxième femme élue au Parlement du Canada. Martha Black avait du style et de l'esprit. Les habitants du Nord appréciaient ces qualités et ont fait d'elle une légende.