Beverley Diamond

Beverley (Anne) Diamond (anciennement épouse Cavanagh). Ethnomusicologue, pianiste (Kitchener, Ont., 4 juin 1948). B. Mus. (Toronto) 1970, M.A. musicologie (ibid.) 1971, Ph. D. ethnomusicologie (ibid.) 1979. Ses professeurs sont entre autres Ruth Watson Henderson et Clifford Poole (piano), Mieczyslaw Kolinski (ethnomusicologie) et John Beckwith (musique canadienne). Elle enseigne à l'Université McGill (1973-1975), à l'Université Queen's (1975-1988), à l'Université de Toronto (1980-1981), à l'Université York (1988-2002) et à l'Université Memorial à partir de 2002, dans le Programme des chaires de recherche du Canada en musique traditionnelle. Elle est professeure invitée à l'Université Harvard en 1999.

Recherche

Ses premières recherches ethnomusicologiques portent sur la musique inuite - appuyées sur des études effectuées au sein même des communautés de Gjoa Haven, Spence Bay et Pelly Bay dans les Territoires du Nord-Ouest - et témoignent de sa formation en musicologie parce qu'elles se concentrent sur les répertoires et sur l'analyse musicale de leurs styles et de leurs structures. Par la suite, elle effectue des études auprès d'anciens et de musiciens de plusieurs nations algonkiennes du Nord-Ouest, en particulier les Naskapis du nord du Labrador (1983 et 1985), puis de façon régulière auprès des Montagnais de la Côte-Nord du Québec, des Abénakis, des Algonkins, des Cris de l'Ouest et des Ojibwas de l'Ontario. Plus tard, elle s'intéresse aux communautés laponnes de Scandinavie. À partir du début des années 1980, elle traite dans ses publications de la réévaluation de certaines constructions théoriques, notamment de l'« acculturation » relativement aux hymnes, aux festivals et à la musique populaire contemporaine des Autochtones, de l'arbitraire de la « musique » comme catégorie de discours et d'interprétation et de la question du genre (féminin et masculin) dans la culture musicale autochtone et d'autres cultures musicales. Elle signe en outre des articles qui abordent la problématique du cadre intellectuel et culturel des récents écrits sur l'histoire de la musique canadienne. Andra McCartney fait partie de ses étudiants.

Activités professionnelles

De 1985 à 1988, Diamond participe à un projet de recherches organologiques sur grande échelle du nom de SPINC (Sound-Producing Instruments in Native Communities), qu'elle organise en collaboration avec M. Sam Cronk et Franziska von Rosen. Ce projet nécessite des recherches archivistiques et des études sur le terrain, ainsi qu'un travail de réciprocité entre les anciens et les consultants qui doivent se communiquer de part et d'autre leurs interprétations et leurs connaissances des instruments d'archives. Cela mène à la publication de Visions of Sound : Musical Instruments of First Nation Communities in Northeastern America, l'étude la plus complète jamais entreprise des instruments de musique des Autochtones du nord-est de l'Amérique du Nord. Diamond dirige également d'autres projets, comme le Canadian Musical Pathways Project et la création du Centre for the Study of Music, Media and Place (MMaP) de l'Université Memorial. Elle est aussi l'auteure et l'éditrice d'autres livres traitant de musique, de genre et d'identité.

Diamond collabore à l'Encyclopédie de la musique au Canada et prête son concours comme consultante en ethnomusicologie pour sa deuxième édition. Elle est également consultante en rédaction pour la Garland Encyclopedia of World Music. Elle siège aux comités de la Society for Ethnomusicology et du Conseil international de la musique traditionnelle.

À titre de pianiste, Diamond fait partie de Windsong avec la soprano Carol-Lynn Reifel et la flûtiste Donelda Hunter et crée avec elles des œuvres de Bruce Pennycook, de David Keane, de F.R.C. Clarke et d'autres. À titre de chambriste, elle se fait entendre sur le réseau de la SRC et enregistre avec James Campbell.

Titres et décorations

Beverley Diamond est élue membre de la Société royale du Canada (2008) et nommée boursière de la Fondation Trudeau 2009.

Écrits (sélection)

« Annotated bibliography : Eskimo music », Ethnomusicology, XVI (sept. 1972).

« Imagery and structure in Eskimo song texts », CFMJ, I (1973).

« Some throat games of Netsilik Eskimo women », CFMJ, IV (1976).

Music of the Netsilik Eskimo : A Study of Stability and Change (Ottawa 1982).

« Les Mythes et la musique naskapis », Recherches amérindiennes au Québec , XV (no 4, 1985-1986).

et autres, « Vivre ses traditions... », ibid., XVIII (no 4, 1988-1989).

« Music and gender in the sub-arctic Algonkian area », Women in North American Indian Music : Six Essays , R. Keeling dir. (Bloomington, Ind. 1989).

« Narratives in Canadian music history », exposé présenté à la SMUC (1989).

« Feminist aesthetics and Canadian Women's Music », exposé présenté au colloque de l'Institut Goethe sur l'esthétique féminine (1990).

« Christian hymns in Eastern Woodlands communities : performance contexts », Musical Repercussions of 1492 (Washington, D.C. 1991).

« "Not Knowing" and the study of Native music cultures : introductory comments », Ethnomusicology in Canada, Robert Witmer dir., CanMus Documents no 5 (Toronto 1990).

« The transmission of Algonkian Indian hymns : between orality and literacy », Musical Canada.

- et Robert WITMER, dir., Canadian Music : Issues of Hegemony and Identity (Toronto 1994).

-, M. Sam CRONK et Franziska VON ROSEN, Visions of Sound : Musical Instruments of First Nation Communities in Northeastern America (Waterloo, Ont. et Chicago, 1994).

« Narratives in Canadian music history », Taking a Stand, dir. T. McGee (Toronto 1996).

« Colloquy : Theory and fieldwork », CUMR, XIX, no 1 (1998).

- et Pirkko MOISALA, dir, Music and Gender (Urbana, Ill., 2000).

« What's the difference? Reflections on discourses of morality, modernism, and mosaics in the study of music in Canada », CUMR, XXI, ne 1 (2000).

« Native American contemporary music: The women », The World of Music, Journal of the Department of Ethnomusicology , Otto-Friedrich University of Bamberg, vol. 44, n 1 (2002).

« Canadian reflections on palindromes, inversions, and other challenges to ethnomusicology's coherence », Journal of the Society for Ethnomusicology, vol. 50, no 2, (printemps/été 2006).

Native American Research in Eastern North America (Don Mills 2008).

- et Crowdy, Denis and Downes, Daniel, dir., Post Colonial Distances: The Study of Popular Music in Canada and Australia (Newcastle 2008).

Bibliographie

« Review : Visions of Sound », Canadian Historical Review (mars 1997).

Istvan ANHALT, « Review : Taking a Stand : Essays in Honour of John Beckwith », University of Toronto Quarterly (hiv. 1997-1998).