Début de carrière

Bernadette Renaud, auteure, scénariste (née le 18 avril 1945 à Ascot Corner, Québec). Fascinée par l'imaginaire, Bernadette Renaud décide dès l'âge de huit ans qu'elle sera un jour écrivaine. Ses intérêts la conduisent tout naturellement vers le travail en bibliothèque scolaire, puis vers l'enseignement au primaire. Et puis, le rêve d'écrire s'impose et elle crée son premier conte pour les jeunes. Peu de temps avant la publication de ce livre, elle s'installe en Montérégie, au bord du fleuve Saint-Laurent et, décidant de risquer le tout pour le tout, elle choisit de se consacrer exclusivement à la création littéraire.

Littérature jeunesse

Émilie la baignoire à pattes (Éd. Héritage), est publié en 1976 et se mérite le prix du Conseil des Arts du Canada en 1976, puis le prix Alvine-Bélisle, au Québec en 1977.

À partir de 1978, Bernadette Renaud publie plusieurs livres pour la jeunesse : Le Chat de l'oratoire (Éd. Fides), La Révolte de la courtepointe et La Maison tête de pioche (Éd. Héritage), La Dépression de l'ordinateur et La Grande question de Tomatelle, (Éd. Fides), Comment on fait un livre? (Éd. Du Méridien), et une pièce de théâtre pour enfants Une boîte magique très embêtante (Éd Leméac). Bernadette Renaud rédige aussi des textes scolaires pour des albums et des collectifs. (Éd. Le Sablier, Graficor, Erpi, du Phare).

Scénarisation

Pourtant, elle ne se limite pas seulement à la littérature car, dès le début des années 1980, elle crée aussi une douzaine de scénarios pour la télévision dont quelques-uns pour la série Klimbo ainsi que Michou et Pilo à Radio-Canada. Quand l'accent devient grave; un court-métrage de quinze minutes est ensuite écrit pour l'Office national du film (ONF).

La renommée de Bernadette Renaud s'est affirmée dans le milieu cinématographique grâce au scénario d'un long métrage qui marquera toute une génération, Bach et Bottine. Le film raconte l'histoire d'une jeune orpheline qui fera des pieds et des mains pour se faire apprécier de son seul oncle, organiste et inconditionnel de Bach, chez qui elle finira par habiter en compagnie de son inséparable moufette, Bottine. Avec l'aide de Marcel Sabourin, Bernadette Renaud écrit le projet, dont elle fait neuf versions du scénario, inspiré de son livre Le Chat de l'oratoire. Réalisé par André Melançon, le film remporte dix-huit prix lors de festivals internationaux, est doublé et traduit en de nombreuses langues et ne laisse pas indifférent un public de cultures diversifiées. Le film remporte aussi le très prestigieux Prix spécial de l'UNESCO en 1993 pour l'année internationale de la famille. Bernadette Renaud écrit de plus le texte du microsillon Bach et Bottine qui remporte à son tour, le prix du Microsillon pour enfants de l'année, au gala de l'ADISQ en 1987.

En 1991, Bernadette Renaud écrit quatre émissions de Watatatow, série télévisée qui deviendra très populaire chez les adolescents de l'époque, émissions qui connaîtront d'ailleurs une mise en nomination pour les prix Gémeaux en 1992.

Contes philosophiques pour adulte et albums pour enfants

Bernadette Renaud se fait ensuite connaître du public adulte en publiant un conte philosophique La Quête de Kurweena et un essai sur les lois et énergies universelles : Héritiers de l'éternité, une trilogie romanesque Un homme comme tant d'autres et une tétralogie contemporaine Les Chemins d'Ève, tous chez Libre Expression.

Bernadette Renaud publie en cours de route, d'autres livres pour enfants. Un album accompagné d'un CD paru chez Madacy Limitée en 1997 : Le petit violon muet, dont elle est l'auteure, la narratrice et la productrice du concept. Elle réédite Émilie, la baignoire à pattes, ensuite La Révolte de la courtepointe sous le nouveau titre : Drôle de nuit pour Miti, chez Québec Amérique Jeunesse. Ce livre se retrouvera finaliste pour le Prix littéraire Hackmatack 2006 ‒ le choix des Jeunes, dans les provinces de l'Atlantique. Quant aux albums, on retrouve Les gros bisous, chez Erpi, qui s'est mérité deux fois le Grand prix du Livre de la Montérégie, catégorie Tout-petits ; l'un par jury, en l'an 2000 et un autre, deuxième prix catégorie jeunesse en 2005. Suivront, chez le même éditeur : Pas de chouchou (2004), Mon chat zoo! et Casimir le maladroit (2006), Juillet a disparu (2008). Est aussi publié le livre Isis ma belle Isis, chez Québec Amérique Jeunesse en 2008.

Engagement social

Bernadette Renaud compte parmi les œuvres de sa carrière, trois traduites en anglais et trois reproduites en braille (voir Cecité et perte de la vue). Cette auteure prolifique et reconnue, a aussi œuvré à titre d'auteur-conseil en cinéma et télévision pour l'Office national du film et les productions Coscient, a effectué un travail de parrainage de nouveaux auteurs via l'Union des Écrivaines et des Écrivains québécois, a été porte-parole de la quinzaine du livre en Montérégie en avril 1999, et a servi comme présidente lors du premier festival de littérature pour l'Association des Auteurs de la Montérégie.

Bernadette Renaud a fait, et continue à faire bénéficier les jeunes de son expérience littéraire dans des animations auprès des élèves du primaire et du secondaire, à travers le Québec et le Canada francophone, incluant des élèves Inuit et Cris.

Conférences

Au cours de sa carrière, Bernadette Renaud a aussi prononcé des conférences dans le milieu universitaire, lors de soupers-bénéfices notamment à l'occasion de la Journée internationale de la femme et a participé à de nombreux conseils d'administration et différents jurys. Pour ce qui est de sa présence internationale, Bernadette Renaud a été invitée en Guyane, ainsi qu'en France et en Belgique, lors de festivals de cinéma pour la jeunesse ; elle s'est aussi rendue aux États-Unis pour des rencontres avec des étudiants et des enseignants. Pour faire profiter les autres de son expérience, elle anime depuis quelques années des ateliers d'écriture professionnelle auprès d'écrivains ainsi que d'éveil auprès du grand public avec ses séminaires.

Bernadette Renaud fait partie de plusieurs associations professionnelles dont l'Association des Auteurs de la Montérégie (AAM), l'Association des Auteurs québécois pour la jeunesse (AEQJ), la Société des Auteurs compositeurs dramatiques (SACD) et l'Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ).

Ayant beaucoup voyagé, s'intéressant à l'horticulture, l'ornithologie et l'aquarelle, Bernadette Renaud nous entraîne à travers ses écrits dans une foule de sujets passionnants! Quant à ses fidèles lecteurs, elle continue de les rencontrer lors de conférences, d'animations ou de séminaires.