Bataille du lac aux Canards

Le 26 mars 1885, la Rébellion du Nord-Ouest a pris naissance à l'ouest de l'établissement du lac aux Canards, sur l'ancien chemin de Carleton, au nord de la ville actuelle de Rosthern en Saskatchewan. Le lac aux Canards se trouvait à l'intersection des chemins de Carleton et de Prince Albert, à mi-chemin entre le quartier général des Métis, à Batoche, et celui de la Police à cheval du Nord-Ouest, à Fort Carleton.

La bataille a éclaté vers midi, quand un émissaire cri et un interprète de la police se sont bagarrés au cours de pourparlers. Les policiers et les combattants volontaires se sont retirés environ une demi-heure plus tard. Douze des 100 membres des forces de l'ordre ont été tués. Six membres des forces rebelles, légèrement supérieures en nombre, ont péri. Gabriel Dumont, le chef militaire des Métis, a été blessé, tandis que son frère Isidore a été le premier à succomber. Un cairn marque maintenant la limite à l'est du champ de bataille, sur la route 212.