Ariane Moffatt

Ariane Moffatt, auteure, compositrice, interprète (Lévis, 26 avril 1979). Très jeune Ariane Moffatt s'intéresse au piano et au chant jazz et entreprend une formation au cégep Saint-Laurent à Montréal. On la remarque dans plusieurs concours dont "cégep en spectacle" (1996), "l'Empire des futures stars" (1998) où elle s'illustre en tant que meilleure interprète. Elle s'inscrit ensuite en musique populaire et chant à l'Université du Québec à Montréal, mais délaissera ses études pour suivre la formation de Marc Déry. Partant en tournée en compagnie de Daniel Bélanger, ce dernier proposera à Ariane de devenir claviériste et choriste dans sa tournée « Rêver Mieux ». Il lui donnera aussi la chance de faire la première partie de ses concerts.

En juin 2002, Ariane nous livre son premier album Aquanaute sous l'étiquette Audiogram. On qualifie le style comme étant électro-folk se mêlant au jazz et à la chanson pop. On y retrouvera plusieurs titres « Point de mire », « Fracture du crâne », « Poussière d'ange » qui sauront conquérir immédiatement le public et lui vaudront partout d'excellentes critiques. L'album sera vendu à plus de 120 000 exemplaires et récoltera 3 Félix au gala de l'Adisq en 2003 soit Révélation de l'année, Album pop-rock et Réalisation musicale de l'année (réussite partagée avec ses complices Francis Collard et Joseph Marchand).

Le cœur dans la tête son deuxième album, paraîtra en novembre 2005 et récoltera l'année suivante les prix du Meilleur album pop-rock et celui de la Meilleure interprète féminine. En février 2006, Ariane Moffatt a l'honneur de se produire en première partie du très renommé chanteur français Alain Souchon, et ce tout juste avant la sortie française de son album prévue pour le mois de mai. Elle sera épaulée en France par Mathieu Chédid (dit « M ») qui deviendra son grand ami.

En août 2007, elle donne une prestation devant des dizaines de milliers de spectateurs dans le cadre des Francofolies de Montréal. Son prochain album, très attendu, sortira enfin en avril 2008. Tous les sens remportera 4 Félix. Celui de l'album pop-rock de l'année, de la chanson populaire de l'année pour « Je veux tout », de l'arrangeur de l'année ( les mérites reviendront donc à Alex McMahon, Jean-Phi Goncalves, Mélik-Alexandre Farhat, Jean-Nicolas Trottier et Franck Deweare) et prise de son et mixage de l'année (Pierre Girard et Jean-Phi Goncalves).

Lauréate de la fondation Diane et Lucien Barrière, Ariane Moffatt remportera le prix de cette fondation d'entreprise étroitement associée au monde des arts et de la culture, en 2009. Aussi, grâce à cet album d'envergure, Ariane Moffatt se méritera une nomination dans la catégorie « Révélation scène de l'année » aux Victoires de la musique, en France. Elle remportera le Juno de l'album francophone de l'année.

Ariane Moffatt participe de plus à la bande sonore de la série télé Trauma (R.-C.) et chante une pièce de Serge Gainsbourg « Fuir le bonheur » sur un album créé pour l'organisme Médecins sans frontières. Elle se démarque aussi grâce à ses vidéo-clips, tels que « Je veux tout » (réalisé par Alexandre Saltiel)- chef d'œuvre d'imagination où s'animent des personnages hétéroclites au cœur d'un même décor- ou bien « Réverbère » (réalisé par Alex De lamberterie et John Londono) où se confrontent des protagonistes humains jouant les héros d'une série japonaise. Adulée par son fidèle public, Ariane Moffatt poursuit sa carrière au parcours des plus intéressant, et en spectacle continue de prouver son authenticité et son dévouement pour son public.