Andrea Nann

Andrea Nann, danseuse, chorégraphe, professeur de danse, directrice artistique (Vancouver, 20 sept. 1966). Cadette d'une famille de travailleurs sociaux, l'intérêt qu'Andrea Nann porte pour l'utilisation de la danse comme moyen d'exploration et d'expression de l'expérience humaine découle du milieu familial dans lequel elle grandit. Elle développe sa vision chorégraphique et son art au moyen d'une formation poussée auprès de danseurs canadiens influents comme Danny Grossman. Durant et après ses études au B. F. A. en danse à l'Université York, diplôme qu'elle obtient avec mention d'honneur en 1988, Andrea Nann établit sa réputation de danseuse professionnelle et de chorégraphe indépendante en étudiant et en travaillant avec un éventail de créateurs et de mentors de la danse comme Peggy Baker, Tedd Robinson, Rachel Browne, Peter Chin, Kate Alton, Patricia Beatty, Terrill Maguire et Michelle Silagy.

De 1988 à 2003, Andrea Nann fait de longues tournées au Canada, aux États-Unis et à Cuba en tant que membre de la Danny Grossman Dance Company. L'expérience acquise au sein de cette compagnie la familiarise avec l'œuvre théâtrale axée sur les réalités sociales qui, par l'expression corporelle des danseurs, exprime avec limpidité le rapport entre l'individu et la société et façonne la théâtralité de l'interprétation de façon à susciter l'empathie de l'auditoire.

À Toronto, Nann crée l'Andrea Nann Dreamwalker Dance Company en 2005 et l'enregistre comme organisation caritative l'année suivante. En plus d'organiser des projets mettant en vedette des artistes indépendants et des compagnies de jeunes danseuses et danseurs, dont Canadian Children's Dance Theatre, DancEast, York Dance Ensemble et Ryerson Dances, les chorégraphies d'Andrea Nann proposent notamment une série de pièces riches et originales interprétées en solo et en petits groupes, entre autres Meditations (1999) et Meditation #4: On Becoming (2001).

Andrea Nann collabore à maintes reprises avec le poète et auteur-compositeur Gord Downie du groupe The Tragically Hip à des projets comme Reveries (2001), Divination Duets (2009) et Beside Each Other (2010). Nann chorégraphie et figure dans des productions cinématographiques et télévisuelles de Bravo!FACT, don't Tell me Everything (2006) de Brian Johnson, That Thing Between Us (2006) de Nicole Mion et Shadow Pleasures (2004) de Veronica Tennant, qui comprend les oeuvres de Nann Meditation #5: On Loss and Desire (2003) et Cato and Alice (2004), dans laquelle elle danse en duo avec Gerald Michaud.

En plus d'offrir des ateliers à des gens de tous les groupes d'âge et de favoriser la collaboration entre artistes, Dreamwalker participe à divers projets culturels et artistiques. L'intérêt d'Andrea Nann pour le rapprochement d'artistes de traditions culturelles et de genres variés est inspiré par des Canadiens issus de milieux différents, ayant une expérience de la vie et des valeurs distinctes, qui souhaitent partager, interagir et créer une communauté dynamique à Toronto. Dreamwalker collabore à la mise en scène de productions multidisciplinaires comme The Whole Shebang, de 2004 à 2011. Ces séries mettent en vedette des artistes canadiens comme Souvankham Thammavongsa, Michael Winter, Sarah Chase et plusieurs autres. La version initiale de ce programme est une vitrine qui ouvre la voie à la production de The Mini Shebang, présentée de 2007 à 2008, et à une tournée d'écoles secondaires, en 2009. Par la suite, Dreamwalker effectue des tournées dans les écoles canadiennes.

Andrea Nann, qui se voit accorder des subventions du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de l'Ontario et du Toronto Arts Council, poursuit sa mission éducative dans le cadre de résidences au Shadbolt Centre for the Arts, au Canadian Children's Dance Theatre et au Young Centre for the Performing Arts.